DÉTECTEURS AVERTISSEURS AUTONOMES DE FUMÉE

 

 

Définition

 

Un Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée (DAAF) est un appareil autonome contenant, dans un même boîtier, tous les composants nécessaires à la détection de fumée et à l'émission d'une alarme sonore.

 

 

Législation

 

Faisant suite à la loi n°2010-238 du 9 mars 2010 (JORF du 10/03/10), le décret d'application n°2011-36 du 10 janvier 2011 (JORF du 11/01/11) complète par une Section 2 le chapitre IX du titre II du livre Ier du code de la construction et de l'habitation :

Art. R. 239-12. - Chaque logement, qu'il se situe dans une habitation individuelle ou dans une habitation collective, est équipé d'au moins un détecteur de fumée normalisé.

Le détecteur de fumée doit :

- détecter les fumées émises dès le début d'un incendie ;

- émettre immédiatement un signal sonore suffisant permettant de réveiller une personne endormie dans le seul logement où la détection a eu lieu.

 

L'installation devra être notifiée à l'assureur.

 

Il doit être satisfait aux obligations du décret avant le 8 mars 2015.

 

 

Norme

 

Les détecteurs de fumée doivent répondre à la norme européenne EN 14604 qui assure que :

- La durée de vie de la pile est de 1 an minimum (test de 10 secondes hebdomadaire inclus) ;

- Le signal de pile faible doit être émis pendant 30 jours au minimum ;

- Si signal de pile faible, obligation de pouvoir émettre une alarme pendant 4 minutes minimum.

 

De plus, le matériel proposé par Alsace Incendie est conforme à la norme française NF 292 qui garantit :

- La simplicité d'installation ;

- L'efficacité de la détection ;

- La non-vulnérabilité aux perturbations de l'environnement ;

- l'alerte de fin de vie de la pile.

 

Marquage

 

Le marquage européen CE permet une libre circulation des produits dans tout l'espace économique européen. Il est obligatoire sur les DAAF depuis le 1er mai 2007.

 

La certification NF est volontaire. Elle peut coexister avec le marquage CE. Dans ce cas, le produit marqué NF répond à des besoins des utilisateurs non couverts par le marquage CE.

Attention : un dispositif peut être marqué CE et utiliser un principe de détection comportant une source radioactive, ce qui le rend illégal en France.

 

 

Consultez notre plaquette informative sur les DAAF.

 

Consultez notre document : les DAAF en 10 questions.